Abdullah Abdullah revendique sa victoire à l’élection présidentielle en Afghanistan

Abdullah Abdullah, le principal rival du chef de l’Etat Ashraf Ghani à l’élection présidentielle en Afghanistan a revendiqué sa victoire ce lundi sans attendre les résultats officiels.

« Nous avons le plus grand nombre de voix dans cette élection (…). Il n’y aura pas de deuxième tour » a déclaré Abdullah Abdullah lors d’une conférence de presse, se déclarant vainqueur de l’élection présidentielle qui s’est tenue ce dimanche 29 septembre en Afghanistan.

Pour Habib Rahman Nang, l’un des responsables de la Commission électorale indépendante (IEC), qui n’a pas encore publié le chiffre de la participation au premier tour, « aucun candidat n’a le droit de se proclamer vainqueur. C’est l’IEC qui décide qui est le vainqueur ». Les résultats définitifs sont en effet attendus le 7 novembre prochain.

Pendant l’intervention de M. Abdullah, Federica Mogherini, la cheffe de la diplomatie européenne, affirmait « souhaiter des candidats qu’ils exercent leur retenue, et attendent les résultats préliminaires et finaux » de la commission.

Une faible participation au scrutin

Sur les 18 candidats à l’élection, Abdullah Abdullah et le président Ashraf Ghani sont les deux favoris. Il s’agit de la quatrième présidentielle à se tenir en Afghanistan depuis que les talibans ont été chassés du pouvoir en 2001. 

Le taux de participation s’élèverait à seulement 30 %. Or, ce scrutin doit notamment permettre au futur chef de l’Etat de devenir un interlocuteur dans de possibles négociations de paix avec les talibans.

Des observateurs indépendants ont néanmoins souligné que le scrutin s’était déroulé dans de meilleures conditions de transparence et d’efficacité que les précédents. D’autres candidats, comme l’ancien chef de guerre Gulbuddin Hekmatyar, ont aussi dénoncé des irrégularités.

Il ne s’agit pas de la première contestation de résultats par Abdullah Abdullah. Il avait déjà contesté les résultats de l’élection de 2014.

Hortense Crépin avec l’AFP

Laisser un commentaire