Hong-Kong : la police redoute une situation « très dangereuse » mardi

De nouvelles manifestations pro-démocratie sont prévues demain à l’occasion des 70 ans de la fondation de la Chine populaire. La police hongkongaise redoute une situation violente.

Depuis le mois de juin, les tensions entre la région autonome de Hong-Kong et la Chine sont vivaces. Les manifestations quasi-quotidiennes réclament davantage de réformes démocratiques. Mais à l’approche de la célébration, demain, du 70e anniversaire de la Chine populaire, les tensions sont montées d’un cran.

En amont de la célébration prévue demain, John Tse, haut responsable de la police locale, s’attend à ce que « la situation soit très, très dangereuse ». Il a continué en accusant les émeutiers : « Les émeutiers radicaux sont en train d’élever leur niveau de violence. La profondeur et l’ampleur de leurs violences et de leurs projets montrent qu’ils se livrent de plus en plus à des actes de terrorisme. »

De graves échauffourées ont déjà eu lieu ce dimanche entre policiers et radicaux qui ont incendié des barricades dans le centre de l’île.

Le président chinois Xi Jinping a promis lundi de continuer à respecter l’autonomie de Hong Kong, ex-colonie britannique rendue à la Chine en 1997. S’exprimant lors d’une réception à Pékin à la veille de la célébration des 70 ans du régime communiste, M. Xi s’est engagé à poursuivre l’application du principe « Un pays, deux systèmes dans le territoire » et à respecter son « haut degré d’autonomie ».

Vincent Daheron avec l’AFP

Laisser un commentaire