Trump veut « arrêter » l’élu en charge de sa destitution

Donald Trump a suggéré ce lundi d’« arrêter pour trahison » le parlementaire démocrate Adam Schiff, qui supervise l’enquête pour destitution engagée contre lui.

C’est dans une série de tweets matinaux que le président des Etats-Unis a suggéré l’idée. « Adam Schiff a fait, illégalement, une déclaration FAUSSE et terrible, sur mon échange avec le président ukrainien, en assurant que c’était moi qui l’avais tenue », a-t-il écrit sur le réseau social.

Les démocrates ont lancé mardi dernier une procédure afin de destituer Donald Trump de la présidence. Ils accusent le pensionnaire de la Maison Blanche d’avoir demandé au président ukrainien Volodymyr Zelensky d’enquêter sur son rival Joe Biden, en bonne place pour l’affronter lors de l’élection présidentielle de 2020.

Adam Schiff, qui préside la commission du renseignement à la Chambre des représentants, est donc chargé de la superviser.

Une destitution loin d’être effective

Pour que la procédure de destitution soit un succès, il faut que les élus de la Chambre des représentants rédigent des articles de mise en accusation puis présentent ces articles au vote en séance plénière. La majorité est nécessaire pour que la chambre basse valide la procédure.

Un autre vote doit ensuite avoir lieu au Sénat mais cette fois les deux tiers de la chambre haut doivent voter en faveur de la destitution. Un scénario difficilement envisageable puisque la majorité est acquise aux Républicains.

Laisser un commentaire