L’ouragan Lorenzo menace-t-il l’Europe de l’Ouest ?

L’Irlande pourrait être frappée dès jeudi par les vents de l’ouragan, le plus puissant jamais observé dans le nord-est de l’Atlantique. Lorenzo devrait toutefois être rétrogradé en tempête extratropicale. La France ne sera pas directement touchée.

Ce soir, il secouera les Açores, archipel portugais en plein Atlantique, avec des rafales à plus de 200 km/h, avant de reprendre sa route, direction l’Europe.

Classé en catégorie cinq, sur cinq sur échelle de Saffir-Simpson dimanche, Lorenzo est le plus puissant ouragan jamais observé dans le bassin nord-est de l’Océan. La côte ouest-européenne est-elle vraiment menacée ?

Ce mardi, le phénomène passait en catégorie 2. Il devrait encore s’essouffler après son passage aux Açores.

L’Hexagone ne sera pas directement touché. « Des perturbations vont nous concerner dès jeudi soir, mais ce sera seulement des pluies sur la moitié nord et de fortes houles qui feront surtout plaisir aux surfeurs » souligne Sébastien Léas, révisionniste à Météo France.

L’Irlande en revanche était annoncée en première ligne. « A ce stade l’ouragan est rétrogradé en tempête extra-tropicale. Lorsqu’il atteindra les côtes irlandaises, il aura rencontré des eaux froides et se rapprochera donc d’une dépression plus classique« , rassure Sébastien Léas, avec toutefois des vents allant de 160 à 200 km/h.

Le caractère exceptionnel de Lorenzo s’explique surtout par sa trajectoire « directe« , selon le prévisionniste. « Les ouragans formés au Cap-Vert se dirigent généralement vers les Antilles et ne sont pas dérivés vers l’Europe. »

La trajectoire peut encore changer. Les Irlandais espèrent être épargnés. Ils ont déjà été frappés de front par d’autres ouragans.

On se souvient notamment d’Ophélia, qui avait fait trois morts en 2017. Il était alors décrit comme le plus puissant ouragan du bassin nord-est de l’Atlantique jamais enregistré depuis le début des observations climatologiques. Lorsqu’elle avait atteint les côtes irlandaises, Ophélia était encore en catégorie 3.

Laisser un commentaire