Marion Maréchal affirme qu’elle « n’a pas l’intention » d’être candidate à la présidentielle de 2022

L’ancienne députée d’extrême droite Marion Maréchal a annoncé mardi qu’elle n’avait « pas l’intention d’être candidate à la présidentielle de 2022« .

La « convention de la droite » organisée ce samedi avait nourri les spéculations sur son éventuel retour en politique. Mais l’ancienne députée du Vaucluse Marion Maréchal a annoncé sur son compte Twitter qu’elle ne serait pas candidate en 2022 à l’élection présidentielle.

« Je me suis associée à une démarche qui me paraît nécessaire: réfléchir, dialoguer, casser les digues partisanes. Pour autant, je n’ai pas l’intention d’être candidate à la présidentielle de 2022« , explique la nièce de Marine Le Pen, présidente du Rassemblement National (RN), qui l’avait notamment jugée trop jeune pour briguer cette fonction.

Depuis l’échec de sa tante à la présidentielle de 2017, Marion Maréchal dirige une école de sciences politiques à Lyon.

Le week-end dernier, elle s’est néanmoins réunie avec ses proches, dont le polémiste Éric Zemmour, à Paris, en quête d’une « alternative » conservatrice à Emmanuel Macron. Une réunion qui s’est transformée en une dénonciation de l’islam et d’un « grand remplacement » supposé de la population française par l’immigration.  

Hortense Crépin (avec AFP)

Laisser un commentaire