Taxe de 3 % sur les commerçants français : la réplique d’Amazon à la « taxe GAFA »

À partir de ce mardi 1er octobre, des milliers d’entreprises françaises utilisant Amazon comme espace de vente seront souscrites à une taxe de 3 % au géant américain. 

Le 11 juillet dernier, la France a adopté la « taxe GAFA » qui impose 3 % du chiffre d’affaires à Google, Amazon, Facebook et Apple. Face à cette nouvelle, qui a été très mal reçue par les géants du web, Amazon n’a pas hésité à répliquer. L’entreprise a décidé, à son tour, de taxer les commerçants français. À partir d’aujourd’hui, les vendeurs qui proposent leurs produits sur le site Amazon.fr devront laisser une commission de 3 % à l’entreprise américaine. Ces frais de vente affecteront près de 10 000 petites et moyennes entreprises qui utilisent principalement Amazon pour faire connaître leurs produits, selon France Inter.

Selon ce média, en août dernier, Amazon avait mis à jour son barème de frais de gestion sur son site web. « À la suite de l’instauration en France d’une nouvelle taxe sur les services numériques au taux de 3 %, nous souhaitons vous informer que nous serons contraints d’ajuster les taux de nos frais de vente sur Amazon.fr pour refléter ce coût supplémentaire », était-il écrit. 

Aujourd’hui, ce message ne figure plus sur son barème de frais de gestion, mais un autre plus détaillé révèle le poids de cette taxe sur les commerçants français. « Les frais de vente sur le site Amazon FR [France] sont 3 % plus élevés que sur les sites Amazon UK [Royaume-Uni]/DE [Allemagne]/ES [Espagne]/IT [Italier] pour refléter le coût de la Taxe sur les services numériques de 3 % en vigueur en France. Par exemple, si les frais de vente sur les sites Amazon UK/DE/ES/IT sont de 15,00 %, sur le site Amazon FR, ils sont de 15,45 % », peut-on lire. 

Cette imposition devrait entraîner une hausse des coûts de fonctionnement pour les commerçants et une hausse de prix pour les consommateurs.

Maude Petel-Légaré

Laisser un commentaire