Incendie de l’usine Lubrizol. Le gouvernement met en place un numéro vert

Le gouvernement met en place ce mercredi à partir de 15h un numéro vert pour répondre aux questions sur les conséquences de l’incendie de l’usine chimique Lubrizol de Rouen, a annoncé sa porte-parole Sibeth Ndiaye.

Il permet « aux personnes inquiètes de pouvoir recueillir des informations » sur les conséquences sanitaires et environnementales de ce spectaculaire incendie qui a dévasté le 26 septembre dernier l’usine Lubrizol.

Le numéro 0800 009 785 est disponible 7 jours sur 7 de 8h à 20h « jusqu’à la fin de la crise », a précisé Sibeth Ndiaye à l’issue du conseil des ministres.

Pour faire toute la lumière sur cet incendie dans lequel plus de 5 000 tonnes de produits chimiques ont brûlé, plusieurs députés et groupes politiques, surtout de gauche, réclament depuis plusieurs jours une mission d’information ou une commission d’enquête parlementaire. 

« Je le dis pour que les choses soient bien claires : au fur et à mesure que nous recevons des résultats d’analyses, que ces résultats d’analyses nous permettent d’avoir des indications sur l’état de la toxicité dans l’air, dans l’eau ou dans les sols, nous les communiquons systématiquement et en toute transparence », a insisté la porte-parole du gouvernement.

Hier, des manifestations avaient lieu à Reims et Lille pour demander des explications sur les évènements de Lubrizol. Les habitants s’inquiétaient de la possible toxicité des fumées.

Une mission d’information sur l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen va également être créée à l’Assemblée nationale, tandis que la création d’une commission d’enquête transpartisane est « dans les tuyaux » au Sénat, a-t-on appris mercredi de sources parlementaires.

Paul MONTELS avec AFP

Laisser un commentaire