ALERTE. Quatre policiers tués à l’arme blanche à la Préfecture de police à Paris

Une attaque au couteau s’est produite ce jeudi, à Paris, devant la Préfecture de Police. Quatre policiers ont été tués. L’assaillant a été abattu.

Ce jeudi 3 octobre, entre 12h30 et 13h, des policiers ont été pris pour cible par un assaillant armé d’un couteau, dans la cour de la Préfecture de police, dans le 4e arrondissement de Paris. 

Voici ce que l’on sait de cette agression :

  • Quatre policiers ont été tués à l’arme blanche à la Préfecture de police à Paris, pour des motifs encore inconnus.
  • L’agresseur a été tué par balle par un membre des forces de l’ordre, dans la cour de la Préfecture de police.
  • L’auteur des faits, un adjoint administratif de 45 ans, travaillait depuis 2003 à la Préfecture de police. Il « n’a jamais présenté de difficultés comportementales », selon le ministre de l’Intérieur.
  • La piste du conflit interne personnel est envisagée par les enquêteurs. Une enquête a été ouverte et confiée à la brigade criminelle.

Notre live :

17h11 – L’AFP précise les circonstances de l’attaque. Les premières victimes, trois hommes, ont été tuées au sein de la Direction du renseignement de la Préfecture de police. Une femme a ensuite été mortellement blessée dans un escalier du bâtiment. L’auteur des faits est descendu dans la cour du 19 août 1944, au centre de la préfecture. Il a été abattu par un policier, qui l’avait sommé en vain de lâcher son couteau.

17h09 – L’épouse du suspect a été placée en garde à vue, a informé le parquet de Paris.

16h53 – L’assaillant a utilisé un couteau de cuisine, selon l’AFP.

16h45 – Une perquisition est en cours au domicile de l’assaillant, a informé le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz.

16h44 – La présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, a réagi sur Twitter.

16h43 – Une enquête a été ouverte pour homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique et tentative d’homicide sur personne dépositaire de l’autorité publique. Elle a été confiée à la brigade criminelle de la Direction régionale de la police judiciaire.

16h42 – Le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz, a indiqué que les victimes étaient trois hommes et une femme, trois fonctionnaires de police et une agent administratif.

16h40 – « Une victime blessée » est « en cours d’opération » à l’hôpital d’instruction des armées Percy de Clamart (Hauts-de-Seine) et son « état de santé est rassurant », a précisé le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner.

16h39 – Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner s’est exprimé devant la Préfecture de police à Paris. Il a indiqué que l’assaillant présumé était « un homme de 45 ans« , adjoint administratif, « qui travaillait depuis 2003 au sein de la Préfecture de police ». Christophe Castaner a ajouté que l’homme « n’a jamais présenté de difficultés comportementales », ni « le moindre signe d’alerte ».

16h29 – Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, reporte son déplacement initialement prévu cet après-midi en Turquie et en Grèce, après l’attaque à la Préfecture de police à Paris.

16h03 – « J’ai entendu un tir. J’ai compris que c’était à l’intérieur », a témoigné à l’AFP Emery Siamandi, interprète présent à l’intérieur de la Préfecture de police à Paris au moment de l’attaque. « Quelques instants après, j’ai vu des policières qui pleuraient. Elles étaient en panique. Au départ, j’ai pensé que c’était peut-être un policier qui s’était suicidé. Ca courait partout, ça pleurait partout ».

15h50 – En plus des quatre policiers tués, une autre personne a été évacuée « en urgence absolue » vers l’hôpital d’instruction des armées Percy à Clamart (Hauts-de-Seine).

15h48 – L’assaillant travaillait à la Direction du renseignement de la préfecture de police, au service informatique, et souffrait d’un handicap.

15h38 – L’Assemblée nationale a observé un « moment de recueillement » à l’ouverture de séance cet après-midi afin de rendre hommage aux victimes. La garde des Sceaux Nicole Belloubet y a déclaré « assurer les victimes et leurs familles de toutes nos pensées ».

15h11 – Emmanuel Macron est sur place, accompagné du secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur, Laurent Nuñez. Le président de la République souhaite « témoigner son soutien et sa solidarité à l’ensemble des personnels ». Il maintient « à ce stade » son déplacement prévu ce soir à Rodez (Aveyron), dans le cadre du débat sur les retraites, selon l’Elysée.

14h50 Plusieurs rues autour de la Préfecture de police à Paris, sur l’île de la Cité, sont fermées à la circulation. Le bâtiment est situé au coeur du centre historique de la capitale, non loin de la cathédrale Notre-Dame.

14h44 – Edouard Philippe, le Premier ministre, est sur place. Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, l’a précédé.

14h42 – La maire de Paris, Anne Hidalgo, réagit.

La rédaction

Laisser un commentaire