Football. Ligue des champions : pourquoi le LOSC peut encore croire à la qualification

Défait pour la deuxième fois en deux matches de Ligue des champions mercredi contre Chelsea (1-2), le LOSC est dernier de son groupe. Un début de campagne délicat mais pas rédhibitoire. Voici trois raisons de croire encore à la qualification des Dogues.

1. Le prochain adversaire du LOSC n’est pas en forme

Après l’Ajax Amsterdam et Chelsea, c’est Valence qui se dresse sur la route des Lillois. Une double confrontation déterminante, le 23 octobre dans le Nord puis le 5 novembre en Espagne. Quatrième de son championnat l’an dernier, le club valencian n’a pas le profil de la victime expiatoire mais le LOSC peut espérer faire le plein de points.

Les Espagnols connaissent un début de saison en dents de scie : seulement deux victoires en sept matches de championnat. Des premiers résultats poussifs qui ont coûté sa place à l’entraîneur Marcelino. Une décision qui a rendu furieux le vestiaire valencian, prêt à protester officiellement auprès de son président, Peter Lim. Avec son nouvel entraîneur, Albert Celdades, le club espagnol reste sur une lourde défaite à domicile en Ligue des champions contre l’Ajax Amsterdam (0-3). En cas de victoire au Stade Pierre-Mauroy dans trois semaines, le LOSC reviendrait à égalité de points avec les Espagnols (trois unités).

2. Les Lillois ont été au niveau contre Chelsea

Face à Chelsea, comme contre l’Ajax, le LOSC est rentré au vestiaire la tête basse. Mais comme l’indique le score (1-2), les joueurs de Christophe Galtier ne sont pas passés loin de débloquer leur compteur. Outre le but, les Lillois se sont procurés plusieurs occasions franches avant de concéder un deuxième but en fin de match. Auteur d’un début de saison canon en Ligue 1 (six buts), l’attaquant nigérian Victor Osimhen a inscrit son premier but en Ligue des champions et aurait pu s’offrir un triplé, sur deux ballons mal dégagés par le gardien de Chelsea.

3. On peut se qualifier même avec deux défaites

Principal motif d’espoir pour les supporters lillois, rejoindre les huitièmes de finale avec deux défaites est possible. Finaliste l’an dernier, le club londonien de Tottenham avait aussi commencé sa campagne européenne en trébuchant à deux reprises, contre l’Inter Milan (1-2) et le FC Barcelone (4-2). Le club d’Hugo Lloris s’était repris avec deux victoires et deux nuls pour arracher la deuxième place de son groupe. Le LOSC sait ce qu’il lui reste à faire pour retrouver les huitièmes de finale, douze ans après sa première apparition à ce niveau.

Sami SADIK

Laisser un commentaire