Portrait. Dmitry Levenets fait découvrir l’âme russe aux Lillois

Dans une autre vie, il a été journaliste en Russie, militant écologique et anti-corruption, et s’est opposé à Vladimir Poutine. Dmitry Levenets habite maintenant à Lille où il enseigne le russe, et il va créer des dîners secrets autour de sa culture maternelle.

« La date, le lieu, le prix, vous seront communiqués seulement si vous vous inscrivez », prévient Dmitry Levenets. Le jeune homme de 29 ans cultive le mystère autour des dîners secrets qu’il organise à Lille. Au programme : gastronomie russe, cours de langues, ou encore discussions autour de la civilisation et cultures russes. L’événement, intitulé « Bistro Ruskof », aura lieu dans un bâtiment du Vieux Lille, « un beau bâtiment du XVIIIe siècle », précise Dmitry Levenets. Arrivé récemment en France où il enseigne sa langue maternelle, l’homme a eu une tout autre vie auparavant.

Passé politique

Il est notamment connu pour avoir créé, il y a six ans, un site sur l’écologie (recyclemag.ru), un thème extrêmement populaire en Russie. Il comporte à la fois des actualités sur le sujet, des dossiers et conseils pratiques pour les particuliers qui souhaiteraient faire davantage attention à la planète. En plus de cet engagement écologique, Dmitry Levenets s’est également engagé dans l’équipe d’Alexeï Navalny, connu comme étant l’un des principaux opposants au régime de Vladimir Poutine : « Il y a quelques années, j’étais un activiste très engagé, mais j’ai fini par arrêter, car c’est devenu trop dangereux », nous confie-t-il. Mais il affirme toutefois que ce n’est pas pour des raisons politiques qu’il est venu en France.

Le russe, une compétence rare et recherchée

Pourquoi le « Bistro Ruskof » ? « Parce que Ruskof est une expression plutôt péjorative, et les Russes justement ont beaucoup d’auto-ironie », explique Dmitry Levenets. Les dîners secrets qu’il organise se veulent comme une fenêtre, branchée, sur la culture russe, méconnue en France. De moins en moins de jeunes apprennent la langue russe au collège et au lycée, y compris par rapport à la période de la Guerre Froide. Pourtant, il y a des besoins dans le monde du travail : actuellement Dmitry Levenets donne des cours de langue dans une école de commerce, domaine dans lequel le russe est particulièrement recherché.

MP

Laisser un commentaire